La conversation ou le "couteau suisse" de l'engagement

Une étude réalisée mi 2016 par The Economist Intelligence Unit et la plate-forme internationale d'automatisation Marketo auprès de 499 directeurs et responsables marketing du monde entier (dont 30% basés en Europe et 52% travaillant dans des entreprises générant plus de 500 millions de $ de chiffre d'affaires) , mettait en évidence de grandes tendances marketing.

Parmi celles-ci, au delà de leur nécessité de développer leur clientèle et sa fidélisation, figurait le souhait des marques de capitaliser sur l’expérience-client et de tout mettre en œuvre pour engager les audiences.

86% des répondants considéraient qu’une interaction directe avec leurs cibles, à tout moment, tout lieu et toute plate-forme était un élément indispensable pour accroître leurs revenus.

D’ici 2020, les points de contact privilégiés avec leurs prospects et clients seront les médias sociaux (63% des réponses multiples), le World Wide Web (53%), les applis mobiles (47%) et le Web Mobile (46%).

Ainsi, outre les nouveaux process et technologies à l’étude, cela passera prioritairement par une personnalisation des messages, rendue possible par l’analyse de datas (dont entre autres celles du web communautaire) et ensuite déployée vers les « communautés » visées.

Un objectif ? le « lead nurturing », (technique consistant à renforcer les liens avec les prospects non encore décidés à acheter)
Un outil transversal ? la conversation
La synthèse ? fournir des contenus (dont des livres blancs, newsletters, paroles d’expert, retour d’expérience, webinar…) et tous éléments permettant de qualifier un ROI.

L’attractivité des marques restant construite sur les trois piliers que sont « la différence », « l’émotion » et « le symbolique », reste à y associer l’outil conversationnel le plus efficient possible…

Vous avez donc l’été pour évaluer votre niveau conversationnel et vous interroger sur les bonnes pratiques pour le faire évoluer…

Découvrez votre niveau de conversation (en cliquant ici)

Crédits photo : pxhere

Suivez-nous et partagez